Modele ivoirien pagne 2018

  • 未分类
  • 发表于 1个月前 (02-19)
  • 45次浏览
  • 暂无评论

Les garanties juridiques de la liberté religieuse sont généralement respectées. Un schisme chrétien-musulman Nord-Sud a été une caractéristique saillant de la vie ivoirienne depuis des décennies, et a été exacerbé par la crise de 2002-11. Cependant, le schisme a depuis reculé, et le gouvernement de coalition actuel comprend les musulmans et les chrétiens. La Constitution de 2016 a aboli une règle qui exigeait que les deux parents du Président soient ivoiriens, au lieu d`imposer qu`un seul parent soit ivoirien. L`ancien Président du Front populaire ivoirien de Gbagbo (FPI) détient des sièges au Parlement mais reste relativement faible et désorganisé, les membres se séparant entre deux factions principales. Le premier est les partisans qui insistent pour boycotter les élections jusqu`à la libération de Gbagbo de la garde de la Cour pénale internationale (CPI), où il est confronté à des accusations de crimes contre l`humanité; le second est composé de modérés qui soutiennent Pascal affi n`guessan, qui a été premier ministre pendant la présidence de Gbagbo. Depuis 2015, le FPI a été un peu renforcé par la libération de prisonniers politiques, la décongélation de plusieurs comptes bancaires des partisans du FPI et le retour de certains membres du FPI de l`exil. La citoyenneté a été une source de tensions depuis les années 1990, lorsque les nationalistes ivoiriens ont adopté le concept d`ancien Président Henri Bédié de «ivoirité» pour exclure les étrangers perçus (y compris ouattara) du processus politique. Une nouvelle Loi sur la nationalité relaxant certaines conditions de citoyenneté est entré en vigueur en 2014.

Cependant, son application reste difficile, et des centaines de milliers d`individus, principalement des habitants du Nord, manquent de documentation. La Cour pénale internationale (CPI) 15 Jan a acquitté l`ancien Président Gbagbo et le chef de la jeunesse co-défendeur Charles blé Goudé, en ralluant les divisions, en particulier entre les habitants du Nord et les occidentaux pro-Gbagbo. Les partisans de Gbagbo ont pris le 15 janvier dans les rues de Gagnoa à l`Ouest et la municipalité de Yopougon dans la capitale économique Abidjan accueillant l`acquittement et exigeant son retour. Les opposants de Gbagbo 17 Jan protestèrent contre sa libération dans le nord de la ville de Korhogo et Bouaké au centre au cœur de l`ancienne rébellion. La chambre d`appel de la CPI 21 Jan a statué que Gbagbo et blé Goudé resteraient en détention à la Haye alors que les juges considéraient l`appel de la poursuite et l`audition prévue en appel pour commencer le 1er février, le gouvernement a fait des déclarations contradictoires sur le retour possible de Gbagbo s`il est libéré: porte-parole a déclaré la décision jusqu`à Gbagbo, mais un autre fonctionnaire du gouvernement a dit qu`il pourrait être arrêté s`il revint. Le chef du parti démocrate d`opposition de Côte d`Ivoire (PPCI) et l`ancien Président Henri Konan Bédié ont continué à bâtir une coalition d`opposition contre le président Ouattara avant l`élection présidentielle 2020. Bédié a entamé des négociations avec Gbagbo sur une éventuelle Alliance. Le Secrétaire général du parti de Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), 9 janvier, a nié toute entente formelle entre Bédié et Gbagbo. Le Président du Parlement, Guillaume Soro, a signalé un rapprochement plus étroit avec Bédié et l`opposition à ouattara: dans son discours à Ferkessédougou dans le nord du 3 janvier, le Soro accuse le rassemblement de la coalition dirigeante des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de la Division des semis entre régionales et a appelé à une gouvernance inclusive.